Asso Saga

Asso Saga

Asso Saga

Réunion d'information à Trémargat le vendredi 18 janvier, 20h, salle polyvalente.

Réunion d'information le 23 janvier, 20h30, salle de Robien à St-Brieuc

 

 

 

Espaces colectifs

Bienvenue dans la SAGA

Pour que la SAGA fonctionne comme nous l'entendons et soit un lieu d’échange de pratiques et de savoir-faire, nous voulons que certains outils soient mis en commun et à disposition de tous les adhérents de l'association. Ceci permettrait un moindre investissement et une gestion facilitée de l’espace et des locaux, en évitant de les surcharger. Par cette approche, la coopération et l'entraide deviennent des composantes en soi de la future zone d'activités. Nous voulons créer des espaces communs type ateliers polyvalents : espace de bricolage et mécanique ; ateliers de transformation alimentaire, une salle multi-activités, etc... Au centre de ce projet, il y aurait une cuisine commune, lieu convivial et idéal à la rencontre et à l’organisation de la vie sur le lieu. Les différents projets sont :

LA MAISON DES SEMENCES PAYSANNES

graines

QUOI?

    • Partager les savoirs-faire nécessaires pour maintenir vivantes les variétés

    • Remettre au goût du jour la notion de "Communs" pour faire de cette maison un des services publics les plus important car à la base de l'alimentation

    • Rendre disponibles les variétés

    • Devenir un lieu de recherche & développement pour les variétés paysannes et renouveler les savoir-faire associés

    • Encourager des initiatives locales autour de la préservation de la biodiversité

    • Informer le grand public sur l’importance des maisons des semences paysannes et accompagner les citoyens qui participent.

POURQUOI? POUR QUOI?

 

Les semences paysannes sont un bien collectif. Nous l'héritons de nos parents et l’empruntons à nos enfants à qui nous devons la restituer dans toute sa diversité. Aucun agriculteur ne peut conserver, sélectionner et produire seul toutes ses semences, ni ressemer ses champs si l’année précédente a été trop mauvaise. Aucune sélection n’est durable sans permettre à la semence de renouveler sa diversité, en changeant de terrain de culture, ou par de petits apports exogènes : il n’y a pas de semences paysannes sans échanges et sans travail collectif. Les maisons de la semence, qui émergent un peu partout, sont l’outil de cette organisation collective entre paysans et jardiniers. C’est un lieu commun où les semences sont conservées une ou plusieurs années, où l’on peut partager et si possible rémunérer le travail d’entretien des collections vivantes de ressources, où les échanges informels entre paysans et jardiniers s’organisent et où le stock semencier est géré collectivement au niveau local.

MATÉRIEL NÉCESSAIRE

 

  • Un tarare et un trieur alvéolaire

  • Des étagères, des bocaux

  • Des tamis de différentes tailles

  • Un ou deux silos pour environ une demi tonne de grains

ATELIER MÉCANIQUE

 

meca

QUOI?

L'idée est de créer un espace de réparation et d'entretien de véhicules (voitures, vélos, tracteurs, outils agricoles,…) mais surtout un espace de ré-appropriation des savoirs-faire techniques (qui n'a jamais rêvé d'apprendre à faire sa vidange soi-même plutôt que de payer 50 euros?) et un laboratoire d’expérimentation (fabrication de machines vélo type lave-linge,…).

 

POURQUOI? POUR QUOI?

 

Les objectifs de cet atelier mécanique sont multiples :

  • Répondre à un besoin local réel
  • Faire en sorte que le plus grand nombre profite ce service (sans distinction d'âge, de sexe, de revenus ou de compétences)
  • Se ré-approprier collectivement les connaissances qui font le pouvoir des spécialistes
  • Parce qu'en mécanique la mutualisation des cerveaux aide à la réparation des autos!

 

MATÉRIEL NÉCESSAIRE

La mécanique nécessite des outils, nous aurons donc besoin d'en acquérir. L'idée est que peu à peu, ensemble, nous puissions investir dans l'outillage spécialisé (ou le fabriquer nous même).

 

L'ATELIER COLLECTIF DES 40 VOLEURS

 

 

QUOI ?

Un atelier collectif avec:

  • un espace travail du bois, un espace travail du métal, un espace de stockage pour une outillothèque, et plusieurs plans de travail

 

POURQUOI? POUR QUOI?

  • Pour que chacun puisse disposer d'outils, non seulement le lieu offrira un espace de travail mais les outils seront de plus empruntables: nous ferons une outillothèque pour les mettre à disposition.

  • Pour ne pas être bloqué dans des projets par manque de moyen, un lieu de travail collectif permet à toute la population environnante de jouir d'outils dont elle n'aurait pas l'accès en temps normal

  • Pour que la créativité revienne au cœur de nos vies. Un atelier collectif dans la SAGA sera aussi extrêmement utile pour les travaux du lieu lui-même

  • Cet espace servira aussi de lieu d'échange de savoir, de stages ponctuels,…

 

MATÉRIEL NÉCESSAIRE

Les différents espaces se développeront les uns après les autres. Nous aurons besoin d'outillage à main pour commencer: marteau, scie, tournevis, ciseaux à bois, limes, râpes, rabots,… ce sont les premiers outils indispensables à un atelier.

Pour les machines, nous disposons déjà d'une scie à ruban, d'un tour à bois, et de la base en électroportatif. Nous aurons besoin enfin de machine à métal (tour à métal, meuleuse pendulaire, forge)


 

ATELIERS DE TRANSFORMATION ALIMENTAIRE

 

 

QUOI?

 

Posséder les outils et l’espace adapté à la transformation alimentaire pour valoriser toutes les production agricoles, apicoles, arboricoles locales, mais aussi les cueillettes et les récoltes de récup.

 

POURQUOI? POUR QUOI?

 

La dynamique Trémargatoise a toujours été de rendre possibles et florissantes des productions paysannes agricoles variées. Pour aller plus loin dans la démarche de cohérence visant à produire notre nourriture localement, écologiquement, et à pouvoir en jouir toute l’année, il nous semble important de créer des ateliers de transformation alimentaire. Ceci permettrait d’élargir le spectre des produits locaux disponibles et échangeables, (par exemple, séchage de plantes aromatiques et médicinales), de découvrir de nouvelles recettes de conservation, et de raccourcir encore les circuits entre productions locales et consommation.

 

MATÉRIEL NÉCESSAIRE

 

 

  • Un Séchoir, avec ventilateur solaire, et claies suspendues (en osier par exemple). Les cueillettes sauvages de plantes comestibles et médicinales seraient les premières concernées, mais aussi les fruits et légumes périssables du jardin ou de récup.
  • Une Conserverie, dans la cuisine (ou l’arrière-cuisine) commune, avec de grosses gamelles, des bacs alimentaires (pour les lacto-fermentations) et un stock de bocaux.
  • Une Miellerie. Le même espace que le pressoir serait utilisable pour l’extraction du miel des ruchers «amateurs» locaux.

 

 

A la SAGA, nous désirons que chaque porteur de projet puisse agir et trouver sa place grâce à un loyer abordable. Nous voulons permettre à la créativité de s'exprimer ou à des activités naissantes de se réaliser. En plus du loyer, une contribution sera demandée à chacun pour les charges de fonctionnement. Les artisans seront invités à participer à la dynamique collective de l'association (ex: chantiers collectifs, animation de stages, mise à disposition d'outils, etc...) Pour que l’Association puisse assurer la location annuelle du lieu, il est important qu’un maximum de porteurs de projets puissent participer. Les projets déjà envisagés sont:

 

ATELIER PICO-BRASSERIE

 

QUOI?

Installation d’une petite unité de fabrication de bière, support à :

  • La production d'une bière locale
  • L'information : Ouverture aux visites pour la découverte du processus de brassage ,la dégustation
  • La mise à disposition du matériel et l’accompagnement nécessaire pour réaliser des brassages personnalisés, ponctuels ou événementiels

 

POURQUOI ? POUR QUOI??

D’un point de vue personnel, à l’affût depuis quelques temps d’une activité permettant enfin de s’établir sur Trémargat , et de trouver place dans le tissus humain et économique local ; Le projet de création d’une zone d’activité sur le village et mise à disposition de locaux accessible financièrement est donc une occasion rêvée.

  • Enrichissement de l’offre de produits locaux, orienté vers une production artisanale et propre (utilisation d’ingrédient de qualité, biologique si possible)

  • Enrichissement de l’offre d’activités locales par la mise à disposition des locaux

MATERIEL NECESSAIRE 

Cuves d'empâtage, tampon et d’ébullition, cuves de fermentation, évier, table de travail, sous tireuse, broyeuse

 

PRESSOIR

 

QUOI?

Un atelier couvert muni d'un broyeur à pommes, d'une presse de 5T et d'un stérilisateur à jus permettrait de presser les pommes et autres fruits des vergers locaux.

POURQUOI ? POUR QUOI??

Plusieurs pressoirs sont en activité dans le secteur, ou comptent le devenir. Parmi eux, l’Atelier Nomade à Sainte Brigitte, Nathalie à Baud, et la ferme Lipousig à Pleybin. L’idée est de travailler en réseau, de s’harmoniser dans les pratiques et les prix pratiqués, et de réduire les délacements en proposant ce service au plus près des vergers du secteur.

MATERIEL NECESSAIRE 

 

  • Des espaces facilement lavables au jet d’eau
  • Attenant à l’atelier, une petite surface de stockage pour deux palettes de bouteilles

 

ATELIER VANNERIE


QUOI?

Fabrication d'objets en osier, principalement des paniers à commissions mais pas que! Je me lance également dans les stages de vannerie, c'est en train de prendre tranquillement… L'osier nécessaire aux différentes facettes de mon activité est déjà cultivé et récolté sur la commune de Tremargat.

POURQUOI ? POUR QUOI??

Mon activité tourne déjà à son petit rythme mais je pense que de nombreuses nouvelles portes pourraient s'ouvrir pour moi si elle s'inscrivait dans le cadre de la SAGA :

  • collaboration avec d'autres artisans

  • organisation de chantiers collectifs de grosse vannerie :pour le bâtiment ou l'extérieur (type rambardes de mezzanine ou d'escalier, bordures de jardins, paravents…)

 

STOCKAGE POUR ENTREPRISE D'ISOLATION

 

QUOI?

Depuis 2009, je rénove le bâti ancien afin qu’il respire le naturel et l’originalité. J'ai travaillé le chanvre sous toutes ses formes, de la culture à la transformation et à présent je l’applique en sec ou lié à la chaux. Je réalise aussi des chantiers participatifs en neuf et rénovation. Je prendre en charge un chantier de A à Z :

  • Les sols : décaissage, drainage, hérisson ventilé, dalle

  • L’habillage : plancher,tomettes, travertins, isolation sur dalle

  • Les murs : enduit isolant chaux-chanvre et lambris

  • Les cloisons sèches : laine de bois avec revêtement fermacell et finition en enduit chaux-chanvre

  • Le toit : isolation en fibre végétale, laine de bois ou autres matériaux mixtes

  • Petit aménagement d’intérieur et pose d’étagères

POURQUOI ? POUR QUOI?

Je suis auto-entrepreneur depuis 9 ans et actuellement je n'ai pas de lieu de stockage. J’entrepose mes matériaux un peu à droite à gauche mais aujourd'hui je dois libérer un des endroits principaux où je stock notamment ma chaux. Ce serait donc pour moi l’occasion de tout réunir au même endroit.

De plus, j'ai participé activement à l’élaboration et la mise en place de l'ancienne activité de terrachanvre en y étant salarié et il me tient à cœur de voir revivre cet endroit.

Le chantier collectif me motive beaucoup dans le sens où le partage des connaissances est très important pour trouver des solutions adaptées et cohérentes.

 

DES COULEURS ET DU BOIS

 

QUOI?

Nous façonnons des objets, mobilier, jouets, bijoux à partir d'essence de bois locales que nous cherchons dans notre environnement proche et travaillons principalement vert. Puis nous extrayons des pigments non-toxiques à base de plantes sauvages ou cultivées, écorces de différentes essences d'arbres, sèves et autres substances végétales...pour créer des couleurs et vernis naturels et comestibles. Nos œuvres ont en effet vocation à être manipulées en partie par des enfants, nous cherchons donc à ce qu'elles soient exemptes de toute substance dangereuse.

POURQUOI ? POUR QUOI?

Nous cherchons un endroit où pratiquer notre activité. Nos expériences personnelles nous ont conduit à percevoir le travail dans un espace collectif. Car nous savons qu'un atelier est un espace d'épanouissement qu'il serait dommage de garder pour soi. Nous aimerions donc que nos activités soient ouvertes à des moments d'échanges. Que ce soit des ateliers pratiques, des discussions thématiques ou des demandes particulières , nous aimerions voir notre lieu de travail accueillir des temps de partage de savoir pour faire entrer de la vie et de la spontanéité dans nos ateliers.


ESPACE DE CONSTRUCTION TERRE

 

QUOI?

Je suis en ce moment en formation « maçonnerie du bâtiment en terre, spécialisation terre crue ». J’ai le projet de créer un atelier de construction expérimental, à échelle humaine, où on pourrait fabriquer, en terre et sans machine, différentes constructions telles que des ruches, des bancs, fours, poulailler, abris, dômes, etc.

POURQUOI ? POUR QUOI?

La matière « terre », a de nombreux atouts, elle est vivante, naturelle, recyclable. On peut la toucher et la modeler facilement, ce qui offre la possibilité de faire soi-même un tas de constructions qui s’harmonisent facilement avec le paysage naturel. C’est une matière présente partout en abondance et que l’on peut utiliser sans processus de transformation nocif ou compliqué.

La matière terre s’associe facilement aux autres matières potentiellement travaillées sur le lieu, comme le bois, l’osier, le chanvre, la pierre... Elle peut être utilisée par les enfants, ou dans le cadre d’ateliers de découverte, de soins, de créations événementielles, etc...

MATERIEL NECESSAIRE 

  • Petit outillage : tamis, pelles, brouettes, seaux,...

 

 LA COMPAGNIE DES ÂNES DE TREMARGAT

 

QUOI?

C'est au rythme du pas de l'âne que je développe depuis quelques années le projet de faire découvrir la nature sauvage de Trémargat aux plus curieux de nos visiteurs. Je possède déjà un petit troupeau de 4 ânes formés à la randonnée bâtée. J'envisage de proposer des parcours variés pendant les beaux jours (de Mai à Septembre) au départ du site de la SAGA à Loriot Mine et de faire le lien avec le site proche des carrières communales du Hellès dont je suis déjà le locataire agricole.

POURQUOI ? POUR QUOI?

  • L'envie de participer au renouveau de ce lieu riche de son activité écologique passée en lui apportant une nouvelle vie collective transgénérationnelle vraiment enthousiasmante et pleine de sens.

  • La facilité d'accès à l'espace naturel des Carrières du Hellès (classé natura 2000) qui me permettra de structurer durablement de beaux parcours de randonnées.

  • L'idée d'intégrer un peu « d'âne imalité » dans ce lieu de multi-activités humaine me semble un équilibre intéressant à vivre

 

Adresse

Association SAGA

Lauriau Mine 22110 Trémargat

Tel : 07 69 99 29 85 Cel :

Contact

Antispam :
Combien font 3+3 ?

fermer